PRIME EMBAUCHE PME

PRIME EMBAUCHE PME

ENTREPRISES ET ASSOCIATIONS DE MOINS DE 250 SALARIES : #EMBAUCHEPME

Aider les PMEPetites et moyennes entreprises à recruter est l’objectif de #EmbauchePME, le dispositif lancé en janvier par le gouvernement. Réservé aux PMEPetites et moyennes entreprises de moins de 250 salariés, il leur permet de bénéficier pendant les 2 premières années du contrat d’une prime de 500 € par trimestre, soit 2 000 € par an et 4 000 € au total, pour l’embauche d’un salarié. Les premiers résultats sont encourageants.
Objectifs : alléger le coût du travail.

LOGOs

#EMBAUCHEPME :

Un dispositif simple, rapide, cumulable pour tous profils d’emplois

Quels critères d’octroi de l’aide ?

- PMEPetites et moyennes entreprises de moins de 250 personnes qui embauchent un salarié payé jusqu’à 1,3 fois le Smic quels que soient leurs statuts (SARLSociété à responsabilité limitée, associations, groupements d’employeurs …), entre le 18 janvier 2016 et le 31 décembre 2016.

- CDI, CDI à la suite d’un CDD, CDD de plus de 6 mois, contrat de professionnalisation de 6 mois ou plus

Quel est le montant de l’aide ?

Il s’agit d’une aide financière pouvant atteindre 4 000 € sur 2 ans, payée par tranches de 500 € par trimestre.

Est-ce cumulable avec d’autres aides ?

Cette aide est cumulable avec les autres dispositifs existants : exonérations de cotisations LODEOM et LOPOM (spécifique DOMDépartement d'outre-mer), réduction générale bas salaire, pacte de responsabilité et de solidarité.

.
 

Mode d’emploi

Simple  : Il suffit de remplir la demande sur le site embauche PMEPetites et moyennes entreprises.gouv.fr, l’imprimer, la signer et l’envoyer

Rapide  : la demande est saisie en 15 mn

Automatique : pas d’instruction préalable, il suffit de répondre aux critères

Rétroactif :  la demande peut être faite dans les 6 mois suivant l’embauche

Profitez pleinement de cette mesure pour l’emploi spécial PMEPetites et moyennes entreprises

.
 

FICHE PRATIQUE

#EmbauchePME: un dispositif simple et facile

Pour demander la prime à l’embauche c’est très simple, il suffit de :

> Se rendre sur le site embauchepme .gouv.fr

> Remplir le formulaire en ligne, l’imprimer et le signer (aucune pièce à fournir)

> Transmettre ensuite l’imprimé à l’Agence des Services de Paiement (ASP), immeuble FOUMI – Voie verte, Z.I. de Jarry 97122 Baie-Mahault

> Confirmer chaque trimestre sur le site Sylae.asp-public.fr que les salariés embauchés restent employés dans l’entreprise

> Selon la version de Sylae choisie (dématérialisation partielle avec SYLAé Basic ou totale avec SYLAé Premium), l’employeur transmet les bulletins de salaires ou en est dispensé.

N.B. la prime sera versée par virement dans le trimestre qui suit l’embauche, puis tous les 3 mois, par tranche de 500 €.

.
 

Quelques repères

- La forme juridique de l’entreprise n’a pas d’incidence : SARLSociété à responsabilité limitée, SA, SAS, association, micro-entrepreneur, groupement d’employeurs

- La durée hebdomadaire du travail  n’est pas imposée pour l’éligibilité, dans la limite du respect de la réglementation du temps de travail : le montant est proratisé en fonction de cette durée.

- La rémunération  prise en compte peut intégrer des éléments accessoires à la rémunération ( ex. prime fixe) s’ils sont connus lors de la demande.

- Cumuls des aides : réduction bas salaires / pacte de responsabilité et de solidarité /  contrat de professionnalisation en CDI ou CDD de 6 mois ou plus / aide attribuée par une collectivité locale / ACCRE / aides AGEFIPH / aide au poste versée aux entreprises adaptées pour les travailleurs handicapés / exonérations LODEOM

p

Des témoignages : retour d’expérience

UN COIN DE FRAÎCHEUR  - Gary COUPAN, gérant

« UN COIN DE FRAÎCHEUR » est une entreprise dans le secteur de la restauration rapide sur JARRY qui compte 4 salariés.

Je souhaite développer mon activité et cela passe forcément par l'embauche de nouveaux collaborateurs. Pôle Emploi m'a informé par mail du dispositif Embauche PME. Je me suis rapproché alors du site du gouvernement : je me suis dit que c'était alors le moment de recruter cette personne qui me manquait tant. J'ai aussitôt rempli le formulaire en ligne et expédié les documents demandés. Une réponse m'est parvenue dans la semaine afin de valider et prendre en compte ma demande.

J'ai recruté un salarié à 35h pour 06 mois dans un premier temps en CDD et je projette déjà d'en embaucher un autre à la fin du mois d'avril puisque mon activité se développe de façon exponentielle.

Cette prime n'est pas négligeable, ne serait-ce que pour payer une partie des charges patronales mais aussi, d’ordre administratif : le dispositif est comme on le dit: Simple Rapide et Automatique.

COCHON PLUS - Caroline CALABRE, co-gérante

« COCHON PLUS » est une entreprise dans le secteur de l’agro transformation des carcasses animales, de la vente de plats cuisinés localisée aux Abymes. Elle a un effectif de 20 salariés. Pour faire face au développement de notre activité, nous avons embauché 3 autres salariés pour des postes en CDD, un grillardin, un serveur, un responsable d’unité. Le dispositif EMBAUCHEPME nous a fortement aidés dans ce sens. Nous en avions eu les premiers échos via les médias, la radio et nous avions déjà eu une approche du suivi des contrats aidés avec l’ASP, ça se passait bien déjà.

En fait, cette mesure EMBAUCHEPME nous a permis de satisfaire notre besoin immédiat (assurer le développement de notre entreprise) Qui plus est, la demande est simple et rapide.

10GITALLAB – Yoann PAULIN, gérant

« 10GITALLAB » est une petite entreprise du secteur de la communication digitale, la création de sites web sise à Jarry. Nous avons fonctionné avec 9 salariés au départ puis sommes passés à 11 salariés après avoir recruté 2 «  community Manager » à plein temps en CDD d’un an. C’est à travers l’information du circuit interne à l’entreprise infos paye et le Social que nous avons découvert le dispositif EMBAUCHEPME.

Sur l’aspect technique, le dispositif EMBAUCHEPME,  est simple et rapide car tout se fait par internet. C’est la première fois que des démarches sont aussi simplifiées, ce serait bien d’élargir la méthode à d’autres dispositifs. C’est toujours attractif pour une entreprise qu’un salarié coûte moins cher  En s’ajoutant aux exonérations de charges, le coût de la main d’œuvre est bien allégé.

Pour tout accompagnement, vous pouvez contacter Initiative Saint-Martin active en accédant au site:  http://www.initiative-saint-martin.fr/