Retour Accueil / EDITOS / Service civique : rencontre avec Judith Cadette et Perla Gantois

Service civique : rencontre avec Judith Cadette et Perla Gantois

Service civique : rencontre avec Judith Cadette et Perla Gantois

Rencontre avec Judith Cadette et Perla Gantois, les 2 volontaires en Service Civique recrutées par la préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin. C’est avec une grande motivation que ces jeunes Saint-Martinoises ont débuté leur mission mercredi 1 avril 2015 pour une durée de 8 mois.

  • Présentez-vous :

Perla Gantois, 21 ans, j’ai réalisé un bac STG Mercatique   (Sciences et Technologies de la Gestion) puis validé un BTS assistante manager.

Judith Cadette, 24 ans, j’ai un BEP carrières sanitaires et sociales, un bac ST2S (Sciences et Technologies de la Santé et du Social) et j’ai également effectué une formation de secrétaire médicale.

  • Pourquoi vous êtes-vous engagées en Service Civique ? Quelles étaient vos motivations ?

P.G : J’ai vu l’annonce dans le journal, étant en recherche d’emploi le challenge m’a paru intéressant et le fait de travailler pour l’État m’a doublement motivé. 

J.C : J’ai postulé après avoir vu l’annonce sur le site SXMinfo. Cette offre m’a tout de suite séduite, d’une part par l’aspect financier, car j’étais au chômage, mais aussi par le fait de découvrir le monde de la préfecture.

  • En quelques mots, pouvez-vous nous expliquer votre mission de Service Civique au sein de la préfecture ?

P.G : J’occupe le poste d’assistante administrative au service de la cohésion sociale et de la protection des populations. Mon rôle sera d’accompagner, de conseiller et d’assister les porteurs de projets dans leurs démarches administratives et de participer, sous l'autorité de Mme Coutant à la mise en œuvre des politiques publiques en matière de politique de la ville, de prévention de la délinquance et des violences faites aux femmes.

J.C : Je suis affectée à l’accueil de la préfecture. Sous la responsabilité de Mme Cage, chef du service de la réglementation et des affaires générales, je dois Participer à l’accueil téléphonique et physique du public, et l’accompagner dans les démarches administratives. Ma mission consistera à orienter le public vers les différents réseaux et partenaires sociaux du territoire, gérer le suivi des associations loi 1901, et les conseiller dans la promotion de leurs actions et, au besoin, faire l’interprétariat pour le public étranger.

  • Qu’attendez-vous de cette mission ?

P.G : J’espère surtout apprendre le plus possible afin de développer mes compétences et tirer le maximum de cette expérience qui m’est offerte.

J.C : Je souhaite apprendre de mes nouvelles fonctions mais aussi découvrir les coulisses d’une préfecture. Il est très intéressant d’en comprendre le fonctionnement et de voir ce que la préfecture régit pour la population Saint-Martinoise au quotidien.

  • Pensez-vous que cette expérience vous sera utile dans votre avenir professionnel ?

P.G : Oui il s’agit de mon premier emploi, ce sera forcément une force pour mon curriculum vitae, et j’espère que ce sera une belle vitrine pour une prochaine embauche.

J.C : Oui je l’espère. On peut même dire que le Service Civique suscite des vocations : je me suis déjà renseignée pour savoir comment intégrer une préfecture et songe à passer des concours.

  • Quel est votre projet professionnel ?

P.G : Je cible un poste d’assistante manager ou de manager mais j’aimerais surtout à l’avenir trouver un emploi stable afin de pouvoir investir dans un logement et fonder une famille sereinement.

J.C : Je suis intéressée par une carrière dans le médical mais travailler en préfecture me fait aujourd’hui très envie. Je souhaiterais avant tout un emploi stable.

  • Avez-vous un conseil à donner à la jeunesse Saint-Martinoise ?

J.C : Ne jamais laisser tomber. Il faut persévérer et ne pas se contenter de la facilité.

P.G : J’aimerais dire que ce n’est pas parce que nous sommes jeunes qu’il ne nous est pas possible de faire des choses. J’espère être un exemple pour les jeunes Saint-Martinois et prouver que la délinquance n’est pas une fatalité, que des opportunités sont possibles sur notre île.

→ En savoir plus sur le Service Civique : www.service-civique.gouv.fr